« Redresser le déficit d’image de l’Afrique » (Les Afriques n°146 du 27/01/2011)

Armé de son objectif, Philippe Sibelly exposera plusieurs photos d’Afrique à Accra en mars prochain. Entretien.

Les Afriques : Pourquoi un tel intérêt pour l’Afrique ?

Philippe Sibelly : Je suis marseillais. L’Afrique y est omniprésente. Elle est juste derrière l’horizon. J’ai toujours eu des amis africains. J’ai eu la chance de pas mal voyager en Asie et dans le Pacifique, mais une fois qu’on a visité l’Afrique il est difficile de vouloir voyager ailleurs. C’est un continent où règne une énergie contagieuse et qui crée une dépendance…

LA : Que révèlent vos photos ?

PS : Les photos du projet L’autre Afrique veulent redresser ce que j’appelle un « déficit d’image » : l’Afrique voit les pays du nord surtout au travers d’images positives (les films hollywoodiens par exemple, où le gentil gagne toujours à la fin) ; les Occidentaux eux ne voient l’Afrique qu’au travers de nouvelles toutes plus négatives les unes que les autres : les famines, les guerres, la corruption et l’obscène richesse de quelques-uns. On ne connaît que l’Afrique des extrêmes ! Mon projet veut promouvoir une certaine forme de « normalité ». L’Afrique de la « moyenne ». Le projet ne veut pas dire que tout va bien sur le continent, mais il se concentre juste sur une image très particulière de l’Afrique.

LA : Pourquoi « L’autre Afrique » ?

PS : Le projet m’est venu à l’esprit en 2004 ou 2005, après une conversation avec des amis sénégalais qui se plaignaient du misérabilisme des médias européens dans leurs reportages sur l’Afrique. Leurs commentaires ont déclenché ce ras-le-bol de toujours lire des choses négatives sur le continent. Il serait inopportun de nier que l’Afrique fait face à de nombreux problèmes, mais de là à totalement ignorer que des millions d’Africains vivent une vie tout à fait normale (travail, famille, loisirs…) il y a un pas. Mes amis sénégalais ne souffrent sûrement pas de malnutrition ! J’espère maintenant pouvoir développer et promouvoir cette nouvelle image du continent et je vois que d’autres s’y sont mis aussi. Il y a un véritable intérêt pour une autre Afrique. Je continue à développer le projet et j’expose le travail en développement le plus souvent possible. La prochaine exposition est la première en Afrique et commencera à Accra le 11 mars. Tous les détails sont sur le site (www.lautreafrique.eu) ou sur la page Facebook du projet (www.facebook.com/theotherafrica).

MBF

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :