Kenya : l’économie entre la dépréciation du shilling et la hausse du brut (Les Afriques n°154 du 24/03/2011)

Edward Sambili, secrétaire général du Ministère de la planification et du développement national, a souligné, mardi à Nairobi, au cours d’une conférence sur « Le renforcement des capacités du Conseil économique et social », que la baisse de la valeur de la monnaie nationale, le shilling, face aux principales monnaies internationales, jumelée à la hausse du prix du pétrole brut, ont un impact négatif sur la croissance de l’économie kenyane. En dépit du fait que cela favorise les exportations, il a reconnu que la dépréciation du shilling face au dollar constitue une source de grande préoccupation pour le gouvernement. Une telle chute a tendance à réduire la croissance de l’économie, prévue à plus de 6% par an.

Quant à Ulrich Graute, Conseiller de l’ONU pour la région de l’Afrique de l’Est, il a souligné la nécessité d’un dialogue entre les décideurs gouvernementaux et tous les acteurs sociaux et économiques, y compris les jeunes, sur toutes les questions se rapportant aux domaines économique et social.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :