En Tanzanie, des coûts d’investissement élevés inhibent les banques (Les Afriques n°157 du 14/04/2011)

La frilosité des banques et autres établissements financiers tanzaniens aurait une seule et même source, à savoir les coûts élevés des investissements. Kihara Maina, directeur général de Barclays Bank en Tanzanie, l’a révélé lundi 4 avril à Dar es-Salaam au cours d’un point de presse pendant lequel il a annoncé que sa banque allait « renoncer aux frais d’utilisation des guichets automatiques bancaires (GAB), à compter du mois prochain ». Le directeur général de la banque trouve que la pénétration des services bancaires à travers le pays est encore minime en raison de coûts d’investissement élevés. Il a ajouté : « Nous continuons à explorer les moyens de rendre les services bancaires plus accessibles, abordables et pratiques », dans le cadre d’une stratégie globale pour rendre l’expérience bancaire de nos clients plus facile et attractive. Enfin, il a souligné le fait que « la banque continuera néanmoins à investir dans la technologie de pointe pour répondre aux besoins des clients tout en offrant les meilleurs services et produits ».

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :