IRA Kenya veut booster le chiffre d’affaires des assureurs (Les Afriques n°158 du 21/04/2010)

Les assureurs peuvent augmenter leur chiffre d’affaires si les règles impérieuses sont appliquées afin d’amener les importateurs de marchandises à se couvrir localement. Monica Thirima, chef de la protection des consommateurs à l’Autorité de régulation des assurances (IRA), a déploré, mercredi 13 avril, le manque actuel de mécanismes pour veiller à ce que tous les importateurs souscrivent à une assurance au Kenya. Malgré qu’il y ait en place un cadre juridique, depuis plus d’une décennie, l’assurance obligatoire du fret maritime importé par des entreprises enregistrées localement n’a jamais été imposée depuis son adoption. Toutefois, l’IRA s’active en synergie avec la Kenya Revenue Authority (KRA) sur les modalités devant amener une couverture locale des importateurs. Cela pourrait devenir une exigence avant la mainlevée des marchandises, explique-t-on. La nécessité de retenir des revenus au Kenya sous la forme de primes d’assurance et la création d’entreprise pour les acteurs nationaux, ont fait l’objet de la Loi sur les assurances, promulguée en 1999. En 2010, le manque à gagner a été de 7,1 milliards de shillings sur des importations d’une valeur de 947 milliards de shillings.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :