Les FAI ougandais sommés d’interrompre Facebook et Twitter pendant 24h (Les Afriques n°160 du 05/05/2011)

La Commission de la communication d’Ouganda (UCC) a été mise sous la pression de l’appareil de sécurité d’Etat pour bloquer les réseaux sociaux. Pour les autorités, les fournisseurs d’accès Internet (FAI) ont servi de plateformes aux militants et autres politiciens pour intensifier le mouvement de protestation Walk to Work, contre le coût élevé du niveau de vie. Il est utile de se rappeler qu’en fin 2010, l’UCC a fusionné avec le Conseil de la radiodiffusion pour former un seul organisme de réglementation qui supervise la communication et les questions de radiodiffusion dans le pays. Le 14 avril dernier, une lettre de Human Rights Network pour les journalistes ougandais (HRNJOuganda), a indiqué que l’UCC a cédé à la pression de la sécurité et sommé les FAI à arrêter Facebook et Twitter pour 24 heures. Le courrier signé par Quinto Ojok, directeur exécutif par intérim, et adressé aux FAI, était explicite, a-t-on souligné.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :