Percée de la gent féminine dans le secteur minier au Zimbabwe (Les Afriques n°160 du 05/05/2011)

Au moment où l’industrie minière du Zimbabwe tente de retrouver son statut international, après la fermeture de plusieurs mines en 2010 pour manque de financements et matériels obsolètes, 300 femmes se voient octroyer des droits d’exploitation. En effet, quelque trois cents titres miniers ont été délivrés à des femmes sur une superficie de 2000 hectares à Guruve. La holding Ruvhenko Resources Limited, créée en 2006 à Guruve, va aider ces femmes à devenir autonomes grâce aux activités minières. Le projet a été initié par Olivia Muchena, ministre zimbabwéenne des Affaires des femmes, du Genre et du Développement de l’emploi. Il est utile de préciser que cette femme ministre dispose déjà d’une mine au sein d’une ferme, acquise dans le cadre du Programme de redistribution des terres en 2000.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :