La Tanzanie vise une croissance des mines de 7,7% par an (Les Afriques n°161 du 12/05/2011)

Sur les cinq prochaines années, la Tanzanie espère développer son industrie minière d’au moins 7,7% par an. Une telle croissance sera principalement soutenue par un investissement accru dans la production de charbon, d’uranium et de nickel, trois sous-secteurs sur lesquels le gouvernement mise énormément à cause de leur fort potentiel. La production d’or, mais aussi des mines d’uranium, devrait être boostée. Pour mémoire, ce pays est le troisième producteur d’or en Afrique, après le Ghana et l’Afrique du Sud, et dispose de réserves de diamants, d’uranium, de nickel et de charbon. Pour accroître la production d’électricité, une joint-venture entre le gouvernement et un privé, Tancoal Energie, a déjà été mise en place. Les récentes données rendues publiques dans le secteur sont encourageantes. Peter Tsegas, directeur général de Tancoal, a justement révélé : « Nous avons atteint les objectifs recherchés et il y a 400 millions de tonnes métriques de charbon dans le bassin Ngaka. » Aussi, d’après la Banque centrale, les recettes tirées des exportations d’or ont bondi de 62% à fin juillet 2010 en glissement annuel pour atteindre 1,36 milliard $, tandis que les volumes ont augmenté de 31%, soit 38,1 tonnes.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :