Ouganda : manifestation réprimée dans le sang à Kampala (Les Afriques n°161 du 12/05/2011)

Les manifestations du vendredi 29 avril à Kampala contre l’arrestation mouvementée, la veille, du chef de l’opposition Kizza Besigye ont été durement réprimées par les forces de police, qui ont tiré à balles réelles et lancé des grenades lacrymogènes. Deux personnes ont été tuées lorsque les agents de police ont ouvert le feu sur la foule. Après ce clash, les hôpitaux ont dû refuser certains blessés. Richard Nataka, responsable local de la Croix-Rouge, a précisé qu’« une centaine de blessés avaient été soignés dans cinq hôpitaux ou dispensaires, dont 78 à l’hôpital Mulago. Cet établissement a accueilli de nombreuses ambulances de la Croix-Rouge », a-t-il ajouté. D’après plusieurs témoins, les forces de sécurité, qui s’en sont pris aux riverains, ont tenté de détruire les barricades érigées par les manifestants sur la route menant à l’aéroport international d’Entebbe, sur la rive du lac Victoria. Ils ont fait état d’innombrables obus et de douilles jonchant cet axe routier long de 35 km. Pour rappel, Dr Besigye est le candidat rival malheureux du chef de l’Etat Yoweri Museveni à l’élection présidentielle de février dernier. Roué de coups par des policiers, il a été remis en liberté sous caution pour pouvoir recevoir des soins médicaux. Anne Mugisha, l’une des responsables du Forum pour le changement démocratique, a affirmé qu’il devait se rendre à Nairobi, la capitale du Kenya, afin d’y être soigné.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :