Importante saisie d’ivoire au Kenya (Les Afriques n°162 du 19/05/2011)

Kenyan Wildlife Services (KWS), une unité paramilitaire créée par le gouvernement kenyan pour aider à la protection des importantes ressources naturelles du pays, a du pain sur la planche. Une importante quantité d’ivoire, répartie dans une quarantaine de boîtes en acier pour éviter toute possibilité d’être détectée par des chiens renifleurs, a été saisie à l’aéroport de Nairobi. C’est l’absence d’ambassade du sultanat de Brunei au Kenya qui a mis la puce à l’oreille des agents de police, nous a-t-on signalé. Les limiers kenyans croient que le chargement pourrait provenir de l’intérieur du pays et pourrait concerner le massacre d’au moins 50 éléphants. A noter que ce n’est pas la première fois que la police kényane met la main sur des étrangers transitant par Nairobi avec des quantités d’ivoire, dont l’essentiel provient du Kenya, de la Tanzanie ou de la République démocratique du Congo (RDC). Pour rappel, cette affaire survient au moment où une enquête parlementaire est ouverte concernant l’envoi de deux tonnes d’ivoire en Thaïlande. Une cargaison, évaluée à environ 3,3 millions de dollars, a été introduite clandestinement au port de Bangkok, en provenance du Kenya et présentée pour du poisson congelé. Au moins 247 défenses d’éléphants ont été trouvées parfaitement empaquetées dans un conteneur en provenance du Kenya.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :