Risques élevés de tuberculose dans les mines d’or kenyanes (Les Afriques n°162 du 19/05/2011)

De récentes études viennent de démontrer que les conditions poussiéreuses dans les mines favorisent la montée de cas de tuberculose parmi les mineurs. A cela s’ajoutent la promiscuité et une mauvaise ventilation. Parmi les travaux rendus publics dans ce sens, une étude datée de 2010 et publiée dans l’American Journal of Public Health, établit une nette corrélation entre l’exploitation minière de l’or et des taux de tuberculose considérablement plus élevés que dans d’autres secteurs miniers. Aussi, l’officier Ruth Muga, infirmier major à l’hôpital du district Nyatike, a évoqué une certaine attitude fataliste face à la mort de nombreux mineurs, qui refusent tout simplement de prendre des médicaments.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :