Les fruits de l’austérité des règles bancaires kenyanes récoltés par les banques (Les Afriques n°164 du 02/06/2011)

Ce constat d’un fonctionnaire du Trésor, avançant qu’aucune banque locale ne s’est effondrée au cours des huit dernières années, en dit long sur les résultats de la sévérité des règles bancaires. S’exprimant au cours d’un séminaire à Mombasa, en marge d’un atelier régional sur le leadership bancaire, Joseph Kinyua, secrétaire permanent au Ministère kenyan des finances, a effectivement confirmé que la mise en œuvre d’une réglementation bancaire solide et de sa supervision par le Trésor ont contribué à lutter contre l’occurrence de banques en difficulté dans le pays. L’époque où quelque neuf banques avaient fait faillite, faisant perdre par ricochet des milliards de shillings d’épargne à leurs clientèles respectives, est bien loin. Des experts bancaires, des régulateurs et autres décideurs du Kenya, d’Ouganda, du Nigeria, de Tanzanie, du Zimbabwe, du Ghana, du Malawi, de Maurice, du Sud-Soudan et du Rwanda ont alors plaidé pour la restructuration du régime actuel d’assurance-dépôts pour se conformer aux meilleures normes internationales.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :