Djibouti : Les Japonais s’installent (Jeune Afrique n°2630 du 05/06/2011)

Djibouti attise décidément les convoitises. Le 1er juin, c’était au tour du Japon d’y inaugurer une base militaire – sa toute première à l’étranger depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le Japon n’a pas, à proprement parler, d’armée, mais est doté de forces d’autodéfense. À Djibouti, seront stationnés, moyennant un loyer annuel de 40 millions de dollars (27,8 millions d’euros), 150 marins et fantassins, 2 avions-cargos, 1 avion de reconnaissance et 1 porte-hélicoptères.

Les soldats japonais ne seront pas totalement en terrain inconnu. Depuis 2005, ils participent à la force conjointe chargée de lutter contre le terrorisme dans la Corne de l’Afrique, mais, jusqu’à présent, ils sous-louaient une partie du Camp Lemonier à l’armée américaine. Près de vingt ans après sa première intervention en dehors de ses frontières depuis 1945 (c’était lors de l’opération de maintien de la paix au Cambodge, en 1991), le Japon tente donc d’étoffer sa présence à l’international.

Bénédiction. Pour Djibouti, l’installation d’une base permanente japonaise est une bénédiction. Par comparaison, pour leurs 2000 hommes, les Américains ne paient « que » 30 millions de dollars par an. La présence permanente de 150 soldats consommateurs supplémentaires sera la bienvenue pour les commerçants et hôteliers locaux.

Chérif Ouazani

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :