Appel de la Banque centrale du Kenya à une augmentation de l’impôt sur les produits de luxe (les Afriques n°166 du 16/06/2011)

L’institut d’émission du Kenya a demandé, mardi 7 juin, au gouvernement de taxer un peu plus les produits de luxe, afin que les prix des biens et services essentiels soient stabilisés. Le professeur Njuguna Ndung’u, gouverneur de la banque, a soutenu ne pas s’attendre à une imposition plus élevée ou à des emprunts publics permettant de réduire la consommation, ou à évincer l’accès du secteur privé au crédit. D’ailleurs, Uhuru Kenyatta, ministre des Finances, a proposé dernièrement une hausse de certains impôts, ou d’augmenter considérablement les emprunts nationaux. Pour le gouverneur de la Banque centrale, il est possible de mettre en place une taxation supérieure sur les produits de luxe, pour soutenir la croissance des dépenses publiques. A noter que le plan de relance économique (ESP) initialement fixé à 22 milliards de shillings en 2009 a été mis en place pour sortir le pays du ralentissement de 2008 et 2009.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :