Une enveloppe de 40 milliards pour une économie verte en Tanzanie (Les Afriques n°167 du 23/06/2011)

Il ressort d’un récent rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement (Pnue), rendu public, dimanche 12 juin, qu’un investissement de 40 milliards de dollars par an est nécessaire, dans le secteur forestier, pour asseoir un monde de transition vers une faible émission de carbone, économe en ressources. Certes dans cette étude, intitulée « Les forêts dans une économie verte », l’accent est mis sur les dégâts d’un défaut d’investissement, mais une telle somme (60 milliards de shillings) équivaut à environ six fois le budget du gouvernement actuel et environ deux fois le produit intérieur brut (PIB) de la Tanzanie. Quoi qu’il en soit, les analystes du Pnue soutiennent dans ce document qu’un tel investissement serait à même de réduire de moitié les taux de déforestation d’ici 2030, d’accroître le taux de plantation d’arbres d’environ 140% d’ici 2050.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :