Le grand Barrage de la Renaissance (Ethiopie) sur le Nil, opérationnel dans 36 mois (Les Afriques n°169 du 07/07/2011)

Lancé en avril dernier, le projet du grand barrage sur le Nil, prévu sur la rivière Abay dans la région de Guba, relevant de l’Etat régional de Benishangul-Gumuz (Nord-ouest), à 20 km des frontières avec le Sud-Soudan, permettra de retenir une quantité de 63 milliards de mètres cubes d’eau. Il consiste en une centrale conçue pour une puissance installée de 5250 MW. La semaine dernière, Simegnew Bekele, directeur du projet, a soutenu que la mise en service partielle du grand barrage, qui sera construit sur le Nil Bleu en Ethiopie, est prévue dans les prochains 36 mois, pour générer, dans un premier temps, une puissance de 720 MW. En principe, il entrera en fonction à partir de septembre 2014 et permettra d’augmenter la puissance hydroélectrique disponible en Ethiopie pour atteindre jusqu’à 10.000 MW d’ici 2017, pour un coût total de 14 milliards $. Les premiers 700 MW seront générés par deux des quinze unités de production de l’énergie électrique de ce barrage. A noter que le Barrage de la Renaissance sera construit par la compagnie italienne Salini Costruttori pour un coût de 3,350 milliards d’euros (80 milliards de birrs), financé entièrement par le gouvernement éthiopien.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :