Au Kenya, la Bourse recule (Jeune Afrique n°2635 du 10/07/2011)

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Après un cru 2010 record, l’année 2011 est pour l’instant des plus mauvaises pour la Bourse de Nairobi, qui enregistre une baisse d’environ 11 % depuis le début de l’année. Les investisseurs sont notamment inquiets de l’explosion de l’inflation, qui a dépassé 15 % en juin, et de la dégringolade du shilling kenyan. Du coup, sans surprise, huit des dix premières capitalisations boursières du pays sont dans le rouge, les banques, mieux positionnées pour résister à l’inflation, étant les moins touchées. En revanche, Safaricom, numéro un du mobile, pâtit de la guerre des prix lancée par l’indien Bharti Airtel. La dégringolade de son cours, qui a perdu 32% depuis le plus haut de septembre 2010, rend toutefois à nouveau la valeur abordable en termes de valorisation.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :