Afrique : les traits marquants d’une décennie (Les Afriques n°170 du 14/07/2011)

Déficit budgétaire. Malgré l’embellie constatée, les économies africaines affichent un déficit budgétaire déjà supérieur à 4% et qui pourrait se creuser si les Etats décident de subventionner les denrées alimentaires et l’électricité pour protéger le pouvoir d’achat des ménages.

La plus forte progression de l’IDH depuis l’an 2000. Avec 23%, l’Afrique est la région qui affiche le taux de progression le plus rapide de l’IDH depuis 2000, devant l’Asie (17%).

Stabilité politique. 28 scrutins nationaux dans 20 pays en 2011. Sur les 13 scrutins présidentiels et législatifs organisés en 2010, seul celui de la Côte d’Ivoire a dégénéré. L’indice de la liberté politique de Freedom House classe 9 pays africains comme libres, 24 comme partiellement libres et 20 comme non libres.

L’Afrique et les pays émergents. Le volume des échanges entre l’Afrique et ses partenaires émergents a doublé en dix ans pour représenter désormais 37% des échanges du continent avec le reste du monde. Fait majeur, la Chine a dépassé les USA en volume.

Les effets du printemps arabe sur l’Afrique du Nord. En 2011, l’Afrique du Nord devrait enregistrer une croissance négative de -1%, contre une progression de 4,7% en 2010. Selon les prévisions contenues dans ce rapport, la croissance de la région devrait de nouveau s’établir à 5% en 2012. L’Afrique australe devrait, elle, enregistrer une croissance de 5,5% en 2011 et 2012. En Afrique centrale, le rythme devrait s’accélérer à 5,3% en 2011, et 5,7% en 2012. Mêmes proportions pour l’Afrique de l’Ouest, qui décollera à 6,8% en 2012.

L’industrialisation toujours en panne. La part de l’industrie dans les PIB de la plupart des pays reste inférieure à 10%. En Afrique du Sud, au Cameroun, au Maroc, en Côte d’Ivoire, en Egypte, au Lesotho, à Madagascar, à Maurice, en Namibie, en Tunisie et au Zimbabwe, ce taux évolue entre 15 et 20%. Le rapport explique cette faible industrialisation par le manque d’infrastructures, la bureaucratie et l’approvisionnement énergétique aléatoire.

Chômage des jeunes. Le taux de chômage des jeunes était de 23,9% en Afrique du Nord en 2009, contre 11,9% en Afrique subsaharienne, selon les résultats d’une étude de l’OIT citée dans le rapport. Ces chiffres sont un peu surprenants en ce qui concerne l’Afrique subsaharienne. Sur la décennie 2000-2010, la population africaine a augmenté de plus de 217 millions de personnes pour dépasser le milliard. Un cinquième de la population est âgé de 15 à 25 ans. D’ici la fin de la décennie, la population africaine devrait augmenter de 23%.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :