De la vulgarisation de l’irrigation en Tanzanie (Les Afriques n°170 du 14/07/2011)

Christopher Chiza, ministre tanzanien délégué, chargé de l’Agriculture et des Coopératives, a indiqué, lundi 4 juillet au Parlement, que son département envisage d’étendre la pratique de l’agriculture d’irrigation. L’objectif visé est d’assurer la sécurité alimentaire. En chiffres, le ministère vise, par ce procédé, à accroître la production alimentaire d’au moins 25% d’ici 2015. Pour arriver à réaliser ses ambitions, le gouvernement a prévu un budget de 2300 milliards de shillings. Ainsi, les superficies irriguées passeraient de 334 000 hectares actuellement à au moins un million d’hectares en 2015. Le responsable gouvernemental n’a toutefois pas donné de plus amples explications sur la suite donnée aux projets de construction de barrages pour l’irrigation d’exploitations agricoles dans les zones de Lyabukande, Ilola, Mwakitolyo, Welezo et Solwa, ou encore au village Masengwa, des promesses faites en 2006 par Edward Lowassa, ex-Premier ministre du gouvernement.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :