Archive for novembre, 2011

28 novembre 2011

Sud-Soudan : forum des gouverneurs à Juba (Les Afriques n°180 du 24/11/2011)

Arrivés à Juba dimanche 13 novembre, les gouverneurs de dix Etats du Sud-Soudan ont échangé jusqu’au jeudi 17 novembre autour d’un forum pour discuter des progrès et des difficultés rencontrées dans chaque Etat. Cette rencontre, la première du genre depuis l’indépendance célébrée le 9 juillet, a permis au président de la République, Salva Kiir, de prononcer sa déclaration de politique pour la jeune nation.

Quant aux dix représentants du pays, ils se sont penchés sur les problématiques de l’heure, et ont fait un état des lieux dans leurs régions et Etats respectifs. L’insécurité dans le nord du pays, notamment le long des zones frontalières avec le Soudan, n’a pas été occultée. Récemment, 18 militaires sud-soudanais sont tombés au cours de l’attaque de leur base dans l’Etat du Nil Supérieur…

Il s’agissait, selon des éléments de l’Onu sur place, d’une incursion imputée à des rebelles soutenus par le Soudan.

Publicités
28 novembre 2011

Rwanda : Paul Kagamé chez Masdar, géant émirati des énergies renouvelables (Les Afriques n°180 du 24/11/2011)

Le complexe industriel Masdar, spécialiste des énergies renouvelables, a reçu, samedi 12 novembre à Abu Dhabi, la visite du président rwandais Paul Kagamé. Tour à tour, il lui a été présenté tous les aspects de la chaîne de valeur dans le secteur des énergies renouvelables, notamment de la formation à l’érection de Masdar City, en passant par la R&D, l’investissement dans les technologies propres, les projets verts en cours, la réduction des émissions de CO2. Très impressionné par tout ce qu’il a vu, aussi bien dans le site que dans la ville éponyme, il a déclaré être ravi de ce qui a été accompli dans cette ville et croit que cela devrait bénéficier aux pays du Golfe et au monde entier. C’est particulièrement à l’Institut Masdar pour la science et la technologie, où il a pu apprécier l’éolienne aux brumisateurs qui refroidit la cour, que de plus amples explications lui ont été fournies sur les objectifs de Masdar et sur les projets accomplis, ou en cours, à travers les Emirats et dans le monde. Soulignons que Masdar, qui assure la vision à long terme de l’avenir énergétique des Emirats, est soutenu par la Mubadala Development Company, société d’investissement stratégique du gouvernement d’Abu Dhabi.

24 novembre 2011

Tanzanie : implantation de milliers de télé centres dans l’arrière-pays (Les Afriques n°180 du 24/11/2011)

Afin de désenclaver les zones reculées du pays, le gouvernement tanzanien a prévu de construire environ 3000 télé centres. Avec une telle décision, les autorités de ce pays comptent réduire la fracture numérique entre les zones urbaines et rurales. Enock Mpenzwa, agent de programme au Ministère tanzanien des télécommunications, de la science et de la technologie, qui a confirmé cette nouvelle mercredi dernier, a soutenu que de telles infrastructures permettraient aux populations desservies d’accéder à l’information via la télévision et les outils TIC tels que l’internet, le fax et les téléphones. Si quinze prototypes de télé centres ont déjà été construits à travers le pays, l’objectif est d’arriver à en construire 3000, d’autant plus que l’accès universel est prévu dans le Communication Act de l’année 2006. Aujourd’hui, le gouvernement est en pourparlers avec des opérateurs télécoms pour l’installation de ces télé centres à même d’apporter des services de télécommunication dans les zones rurales. Pour ce faire, la Tanzanie a établi le Fonds d’accès universel des communications.

24 novembre 2011

L’éolien a le vent en poupe au Kenya (Les Afriques n°180 du 24/11/2011)

Jusqu’à présent, le Kenya s’est appuyé surtout sur les barrages hydroélectriques pour produire de l’énergie électrique. Aujourd’hui, après les baisses de rendement de ces infrastructures suite à des périodes de sècheresse, un certain nombre de sociétés envisagent de produire de l’énergie par des sources renouvelables telles que le vent. L’objectif avoué des autorités kenyanes est d’installer 30.000 MW d’ici 2030. Ainsi, la société kenyane Kinangop Wind Park Ltd prévoit de générer 60,8 MW afin de les injecter dans le réseau national géré par la Kenya Generating Company. Cette nouvelle orientation vers l’éolien s’explique aussi par la cherté de l’énergie thermique.

La puissance supplémentaire qui sera produite, dès approbation du régulateur du marché le 5 décembre prochain, contribuera à stabiliser l’approvisionnement en électricité du pays, ont souligné les experts. Il s’agit d’un projet qui viendra se greffer aux autres projets de production d’énergie éolienne, notamment au nord du pays pour 300 MW. Lake Turkana Wind Power (Ltwp), filiale de l’entreprise néerlandaise KP&P, envisage d’investir 82,1 milliards de shillings, soit 873,7 millions $, pour la construction d’une centrale éolienne à partir du mois de décembre.

Enfin, Aeolus Kenya a programmé la mise en route d’un projet éolien de 60 MW dans le plateau de Kinangop, au centre du Kenya. Si le rythme de ces implantations se maintient, il y a de fortes chances que l’objectif d’atteindre 2000 à 3000 MW dans les cinq prochaines années soit réalisé.

24 novembre 2011

AngloGold Ashanti injecte 66 millions $ en Tanzanie (Les Afriques n°180 du 24/11/2011)

Dans ses opérations minières en Tanzanie, AngloGold Ashanti, qui cherche à redynamiser ses activités minières dans ce pays, a décidé d’investir quelque 66 millions $ supplémentaires. Un tel investissement permettrait au numéro un mondial de produire entre 485.000 onces et 506.000 onces d’or par année. Gary Davis, directeur général de GGM, qui a évoqué les investissements importants dans la mine d’or de Geita depuis 1999, qui l’ont transformée en une exploitation rentable, a insisté sur la contribution du secteur à l’économie de la Tanzanie. Mark Cutifani, président directeur général de cette société, s’inscrivant dans cette même tendance, affirmait au président tanzanien Jakaya Kikwete que la GGM allait contribuer pour environ 50 millions $ au titre des impôts sur les sociétés.