Forte exposition des banques est-africaines à la cybercriminalité (Les Afriques n°178 du 10/11/2011)

Une récente étude du cabinet Deloitte révèle que seulement 40% des banques en Afrique de l’Est ne sont pas assez préparées contre les menaces informatiques. Axé sur des entreprises au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie, ce travail, qui a compté différentes industries, a surtout sondé des sociétés financières. William Makatiani, gestionnaire des Services risque enterprise chez Deloitte, a alors souligné qu’il y a une réelle nécessité pour les entreprises d’asseoir des programmes de sécurité appropriés. Cette étude a été confortée par des données de la Banque centrale du Kenya, qui a soutenu que les banques commerciales locales perdent environ 5 millions de shillings par jour à cause de la fraude. Du côté de l’industrie, les pertes de ce type sont estimées à près de 3 milliards de shillings. Enfin, Symantec, compagnie de sécurité de l’information globale, évalue pour 2010 une augmentation de 42% des menaces sur le téléphone mobile, en raison de l’utilisation accrue de cette technologie pour effectuer des transactions financières.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :