Après Chery et Foton, Tata Motors débarque au Kenya (Jeune Afrique n°2653 du 13/11/2011)

Pour répondre à la demande croissante en Afrique de l’Est, l’indien Tata Motors a annoncé la construction en 2012 d’une usine d’assemblage de véhicules au Kenya. L’unité, d’un coût de 15 millions d’euros, produira 5.000 pick-up et camions compacts par an.

Le choix du Kenya s’est fait au détriment de la Tanzanie, autre pays visé par la marque indienne. Critère: selon Naresh Leekha, directeur exécutif de Tata Africa, « le Kenya offre des infrastructures de meilleure qualité ».

Toyota aussi ? La compagnie arrive sur un marché dominé par Kenya Vehicle Manufacturer (KVM), Association of Vehicle Assemblers (AVA) et General Motors East Africa (GMEA), avec pour outsiders les chinois Chery et Foton. Ce dernier construit actuellement une usine d’un coût de 11 millions d’euros, alors que Chery a déjà investi quelque 35 millions d’euros dans une unité de production. « Nous pourrions en même temps acquérir une part significative d’un assembleur déjà présent, comme KVM ou AVA, si les propriétaires se décidaient à vendre », a encore expliqué Naresh Leekha.

Tata Motors pourrait en outre être rejoint par le constructeur japonais Toyota, qui s’est dit lui aussi intéressé par le rachat de 50 % d’AVA pour fabriquer des camions sous la marque Hino.

M.P.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :