Le deal sur les diamants de Marange rattrapé par des accusations de fraudes (Les Afriques n°179 du 17/11/2011)

Obert Mpofu, ministre zimbabwéen des Mines, qui venait de saluer, la semaine dernière, le fait que l’industrie du diamant de son pays respecte les normes du commerce international, vient d’admettre que la fraude et la contrebande restent de sérieuses entraves. Au moment où une bonne partie de la communauté internationale autorisait la reprise de l’exportation des diamants extraits à Chiadzwa (Centre-est), il regrette les tentatives de la Zambie et du Mozambique d’adhérer au Processus de Kimberley. De son avis, il s’agit de pays ne disposant pas de leurs propres gisements de diamants. Il a alors évoqué des informations faisant état de fuites massives de diamants vers ces pays. Ces dernières révélations viennent mettre un peu plus de flou sur l’accord du Processus de Kimberly relatif à la commercialisation de ces diamants.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :