Kenya : Les élections générales d’août et de décembre prochain qui s’annoncent animées (Les Afriques n°185 du 12/01/2012)

La course pour la magistrature à la présidentielle du Kenya, prévue au mois d’août, ne risque pas de s’avérer aisée pour les différents protagonistes. Avec un taux de chômage important auquel s’ajoute un seuil assez élevé d’au moins 50% sur l’ensemble des voix et de 25% dans 24 comtés à travers le pays, tel qu’édicté par la Constitution kenyane.

Contre le président Moi Kibaki, qui compte rempiler pour un autre mandat, les candidats à la magistrature suprême de ce pays, avec à leur tête Raila Odinga, Premier ministre actuel de la coalition gouvernementale et qui peine à trouver des colistiers et stratèges politiques à la hauteur, devront user de stratégies rondement menées pour l’emporter, soulignent les analystes. A titre d’exemple, le chef du gouvernement actuel, originaire de l’ouest du Kenya, trouve de sérieuses difficultés à reconduire son adjoint Musalia Mudayadi. Quant à Raphaël Tuju, ex chef de la diplomatie kenyane (fin décembre 2005 à janvier 2008), ses ambitions pour le fauteuil présidentiel sont devenues un secret de polichinelle.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :