Mozambique : forte hausse du nombre d’exploitants du jatropha à Sofala (Les Afriques n°188 du 02/02/2012)

Passant d’à peine 10 à environ 300, le nombre de paysans du district de Buzi, dans la province centrale de Sofala au Mozambique, a connu en l’espace de 3 ans une croissance exponentielle. Les responsables de la compagnie GalpBuzi, qui avancent ces chiffres, trouvent même que cette estimation est quelque peu erronée, dans la mesure où, ces données se réfèrent uniquement à des paysans, membres de l’association des producteurs locaux de jatropha. Ils ont justement rappelé que l’une des exigences pour adhérer à l’association repose sur le fait que l’exploitant cultive au moins une demi-acre de jatropha. Une telle condition exclut tous les autres petits producteurs qui arrivent tant bien que mal à écouler leur production. Le fait que l’entreprise GalpBuzi ait promis d’acheter toutes les productions de jatropha a donné un coup de fouet à cette spéculation pour la production de biocarburant. Aujourd’hui, la compagnie achète entre 10 et 11 tonnes de graines par an.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :