Zimbabwe : les exploitants miniers déplorent la cherté des droits d’exploitation (Les Afriques n°188 du 02/02/2012)

S’il a refusé de dévoiler dans le détail les montants requis pour bénéficier d’une licence donnant droit aux activités minières au Zimbabwe, Prince Mupazviriho, secrétaire permanent au département zimbabwéen au développement des mines, a confirmé que le gouvernement de son pays va bientôt diffuser une nouvelle fourchette de taxes afférentes. Mais, du côté des exploitants, des voix s’élèvent pour déplorer des droits d’inscription élevés pour obtenir des agréments d’exploitation minière. Au moment où nous publions ces lignes, le secrétaire permanent du ministère de tutelle a confié que rien n’a encore été approuvé, ni définitivement classé. Toutefois, des sources bien informées font état de hausses qui ont déjà provoqué la panique dans le secteur minier zimbabwéen. Des frais de demande de permis de prospecteurs de platine, passeraient ainsi de 150 $ à 500.000 $. Quant aux frais d’inscription, ils atteindraient 2,5 millions de $, contre à peine 300, sachant que les honoraires, une fois déboursés, ne sont pas remboursés. Pour les diamants, les frais d’inscription seront maintenus à 1.000.000 $, avec des frais d’inscription à 5 millions de $ (non remboursées en cas de désistement ou de retrait).

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :