Des sociétés minières rwandaises sur liste noire (Les Afriques n°195 du 29/03/2012)

Le Département rwandais de géologie et des mines (GMD) a suspendu, au niveau local quatre sociétés minières. Si les identités de ces entreprises n’ont pas été révélées, par contre sur le marché international, les spéculations vont bon train. Il s’agirait de la compagnie African Primary Tungsten (APT) qui a été clouée au pilori par l’International Tin Research Institute (ITRI). L’ITRI est une institution américaine qui réglemente l’étiquetage des minéraux et des pratiques abusives dans le secteur. A noter qu’au Rwanda, GMD a aussi exclu 11 agents APT pour les mêmes motifs. Actuellement GMD et ITRI collaborent à la mise en œuvre du plan d’étiquetage minérale, connue sous le nom «traçabilité iTSCi et système de diligence raisonnable», qui est conçu pour lutter contre le commerce illégal des minerais du sang (coltan, cassitérite, or, wolframite, …).

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :