«Il y a un nouveau signal pour le capital investissement en Afrique» (Les Afriques n°231 du 14/02/2013)

Michelle Kathryn Essomé est directrice générale de l’African Venture Capital Association, organe qui regroupe une centaine de gestionnaires de fonds spécialisés, d’institutions de développement et, entre autres, de cabinets d’avocats de toute l’Afrique. Interview.

Les Afriques (LA) : Quelles sont les missions de l’African Venture Capital Association (AVCA) ?

Michelle Kathryn Essomé (MKE) : L’AVCA est une association panafricaine de promotion des gestionnaires de fonds de capital-investissement et de capital-risque. A travers l’organisation de rencontres entre industrie, formation et recherche, elle fait le plaidoyer de son activité et en favorise la communication. Nous représentons l’Afrique du «private equity», des sociétés de capital-risque (gestionnaires de fonds), des investisseurs institutionnels (LP), des fondations, des institutions internationales de développement, les entreprises de services professionnels mondiaux et des institutions universitaires, entre autres. Nous comptons 100 membres dont des cabinets d’avocats et conseils, des instituts de développement (BAD, FMO, etc.) et bien entendu des fonds.

LA : Vous organisez prochainement une rencontre en Afrique du Sud. De quoi s’agit-il ?

MKE : Lors de la conférence en Afrique du Sud, qui se déroule du 13 au 19 février, nous irons au-delà du discours habituel de l’histoire de la croissance africaine pour aborder en profondeur la façon dont le capital-investissement va avoir un effet catalyseur sur la croissance de l’Afrique. Nous allons lancer les premiers critères de performance des actions privées axées sur l’Afrique, publier des données clés sur le paysage du private equity africain et mettre en évidence la façon dont les gestionnaires de fonds sont le moteur de création de valeur via les sorties de capital-investissement.

LA : Quelles sont les régions et les secteurs les plus investis par le capital investissement en Afrique ?

MKE : D’une manière générale, l’industrie du capital investissement se professionnalise de plus en plus en Afrique subsaharienne, mais reste encore récente, par rapport à la croissance dans les autres marchés développés. Le Nigeria, le Ghana, l’Afrique du Sud et l’Afrique de l’Est sont les destinations de prédilection du private equity. Nous nous attendons à ce que le Zimbabwe soit un pays clé en 2013. En dépit de son actualité chargée, ce pays regorge d’opportunités dans l’accompagnement des PME. S’agissant des secteurs les plus investis, ce sont surtout ceux proches des consommateurs (services financiers, télécommunications, agriculture et soins de santé).

LA : Quelle est la part de l’Afrique dans le capital investissement mondial. Y-a-t-il encore la peur du risque Afrique chez les investisseurs?

MKE : Il y a encore beaucoup de travail à faire pour démystifier les perceptions erronées courantes au sujet de l’Afrique, et montrer que l’Afrique est un grand continent diversifié qui offre un grand nombre d’opportunités d’investissements. La jeunesse de la population africaine, la résilience de son économie par rapport à la crise et les rendements élevés qu’offre le continent constituent autant de facteurs d’attraction. Le tournant le plus important de ces dernières années est, à mon sens, l’arrivée sur le continent des acteurs globaux comme Carlyle et KKR, qui gèrent des milliards de dollars. Cet intérêt pour l’Afrique a donné le signal à tous les investisseurs. L’autre évolution notable est le développement des fonds mezzanine, ainsi que les fonds régionaux.

Propos recueillis par Adama Wade

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :