Flash éco Afrique de l’Est (Les Afriques n°233 du 28/02/2013)

Rwanda : investisseurs mauriciens ciblent l’industrie sucrière

Emmanuel Hategeka, Secrétaire permanent du ministère rwandais du commerce et de l’industrie, vient de déclarer qu’un groupe d’investisseurs de l’île Maurice est actuellement en pourparlers avec le gouvernement pour investir dans une sucrerie. Il a soutenu que le groupe, qui comprend également des bailleurs de fonds internationaux, a déjà réalisé des études préliminaires afin de déterminer l’emplacement du projet. C’est la province orientale du pays qui est privilégiée. Le groupe est dans la dernière phase d’études de faisabilité. Si le projet arrive à terme, il deviendra le second du pays après la sucrerie de Kabuye, détenue par Madhvani Group, Important groupe industriel ougandais présent dans toute l’Afrique de l’Est.

Zambie : projet industriel dans le cuivre en gestation

A Kabwze, dans la province du centre de la Zambie, le gouvernement planifie d’ériger un complexe industriel et minier du cuivre. Bob Sichinga, ministre zambien du commerce, a d’ailleurs confié qu’un Comité technique constitué d’opérateurs privés et d’experts de son ministère et de l’Agence zambienne de développement va incessamment se pencher sur les modalités de son établissement. Grâce à un tel projet, il sera possible d’accroitre la valeur ajoutée à la production locale jusque-là exportée tel quel vers l’extérieur.

Tanzanie : visite prévue d’experts de l’AIEA

Des experts de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) se rendront prochainement en Tanzanie pour évaluer les ressources du pays en uranium et formuler des recommandations au sujet de son exploitation. Le professeur Iddi Mkilaha, directeur de la Commission tanzanienne pour l’énergie atomique, qui le confirme, indique que cette mission d’évaluation est prévue pour début avril.

Tanzanie : Total s’intéresse au lac Tanganyika

Total, premier pétrolier européen et troisième mondial figure parmi les candidats à l’exploration du le pétrole et le gaz du Lac Tanganyika en Tanzanie. Le professeur Sospeter Muhongo, ministre tanzanien de l’énergie et des mines, confirme que son gouvernement délivrera à Total, dans les mois à venir, des permis d’exploration pour cette région frontalière de la République Démocratique du Congo. Le potentiel de production de la zone est estimé à plus de 200 millions de barils. La Tanzania Petroleum Development Corporation (TPDC) a divisé la partie tanzanienne du lac Tanganyika en 2 blocs, la partie sud ayant déjà été attribuée à Australian Beach Energy en 2008.

Tanzanie : augmentation de la production de ciment de TPCC

Pascal Lesoinne, directeur général de Tanzanie Portland Cement Company (TPCC), a profité d’une soirée de gala organisée à Dar es-Salaam au profit de son réseau de distributeurs, pour confirmer l’engagement de l’entreprise à maintenir son leadership sur le marché du ciment. Il a notamment assuré que les produits de TPCC seront disponibles partout à travers le pays.

Mozambique : transformation locale de l’aluminium

Midal, un des plus grands fabricants mondiaux de profilés aluminium originaire de Bahreïn, est en train de construire une usine au Mozambique. Sa livraison est prévue pour juin 2014. Elle sera alimentée en billettes d’aluminium par la fonderie voisine de Mozal située à Beluluane, dans la banlieue de Maputo. Le protocole d’accord a été signé la semaine dernière par Daniel Murray, président de Mozal et Hamid Al-Zhayani, directeur général de Midal.

Soutien de la SFI au Burundi

Signé sous l’égide de l’East African Community Central Bank, un accord vient d’intervenir entre la Banque de la République du Burundi (BRB) et la Société Financière Internationale (SFI). Au terme de ce dernier, le Burundi sera en mesure mettre en place une politique de crédit qui permette de soutenir son marché.

Lancement de la géothermie en Ethiopie

Après avoir obtenu en mai dernier un financement de 40 millions de $ de la Banque Mondiale pour encourager le développement local privé des énergies renouvelables, la Development Bank of Ethiopia a annoncé, fin janvier dernier, le déblocage d’une première tranche de 20 millions de $ en vue de développer la géothermie. Des études ont démontré par le passé que le pays pourrait produire 5000 MW d’électricité grâce à cette source d’énergie. Paul Younger, professeur de géologie à l’université de Glasgow, affirme que si tous les autres pays de la vallée du Rift, à l’exception du Kenya, en sont encore aux stades préliminaires, il faut s’attendre à ce que cette source d’énergie prendre de l’ampleur dans la région.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :