APM Terminals inaugure un nouveau port sec au Kenya (Les Afriques n°234 du 07/03/2013)

Le groupe APM Terminals ouvre un nouveau port sec à Mombasa. Ce dernier se veut le terminal à conteneurs le plus productif d’Afrique de l’Est.

A Mombasa, le groupe APM Terminals a inauguré une nouvelle plateforme logistique «hinterland» de 7,3 hectares, située à 4 km du premier port du Kenya à Mombasa. Cette installation multimodale est en train de devenir l’une des plus grandes et des plus avancées d’Afrique de l’Est, avec des projets de liaisons ferroviaires directes à destination des ports et des centres urbains de Nairobi et Kampala.

La plateforme logistique abrite également des locaux professionnels de l’Administration fiscale kenyane (KRA), et du Bureau des normes du Kenya (KEBS), ainsi qu’un établissement bancaire, destiné à la gestion des frais de douanes.

«Ce nouveau port fera diminuer durablement les délais d’attentes des cargos dans la zone et réduira ainsi les frais de surestaries pour les importateurs au Kenya et en Ouganda», déclare Jesper Boll, directeur régional d’APM Terminals Inland Services.

Avec environ 840.000 conteneurs EVP traités en 2012, Mombasa est le terminal à conteneurs le plus productif d’Afrique de l’Est.

APM Terminals consolide sa stratégie en Afrique. APM Terminals est l’un des plus grands opérateurs logistiques en Afrique, avec un réseau de plateformes portuaires incluant d’importantes opérations de transbordement à Tanger-Med et à Port Saïd. Le groupe totalise 9 ports dans 8 pays d’Afrique de l’Ouest, dont le port à conteneurs le plus actif de la région, à Apapa au Nigéria.

APM Terminals possède également un vaste réseau de 26 installations «hinterland» sur le continent répartis dans 15 pays. Le nouveau port sec de Mombasa viendra ainsi renforcer les installations dans l’arrière-pays en Afrique de l’Est, où le groupe mène déjà des opérations au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda, au Soudan et au Mozambique.

«Le nouveau port sec de Mombasa illustre le succès de notre stratégie africaine visant à collaborer avec les gouvernements et les partenaires locaux, pour contribuer à l’amélioration des infrastructures portuaires en Afrique de l’Est, et accroître la compétitivité des services de transports locaux», déclare Thomas Hougaard, directeur des investissements régionaux.

MBF

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :