Aérien : toujours plus (Jeune Afrique n°2727 du 14/04/2013)

Des prestations de haut vol

Les transporteurs desservant l’Afrique déploient des trésors d’ingéniosité pour séduire et fidéliser la clientèle « premium ». Tour d’horizon des innovations.

Selon l’Association, internationale du transport aérien, la classe affaires représente 8% des passagers, mais 30% des recettes. Une manne à bichonner. Les leaders historiques (Air France-KLM, Lufthansa, British Airways) ont une longueur d’avance et proposent une classe affaires sur la plupart de leurs vols vers l’Afrique. Mais « les compagnies africaines telles qu’Ethiopian Airlines, South African Airways ou Kenya Airways rattrapent peu à peu leur retard, notamment via leurs alliances ou en renouvelant leur flotte », indique Délia Bergonzi, directrice générale du cabinet spécialisé Ectar.

Enfin, les transporteurs du Golfe (Etihad Airways, Qatar Airways, Emirates…) offrent une qualité de service en classe affaires équivalente ou supérieure aux compagnies historiques. Quelques bémols cependant : vers l’Afrique, leurs vols sont moins réguliers, jamais directs depuis l’Europe et avec des dessertes moins nombreuses. « Depuis 2011, toutes les compagnies desservant l’Afrique montent en gamme dans les services offerts en business class » explique Délia Bergonzi. Voici un aperçu des innovations destinées à la clientèle d’affaires.

En cabine : du siège au lit. Depuis mars, toute la classe affaires de Brussels Airlines a été renouvelée. En tête des innovations, le full flat-bed seat, un siège qui se transforme en lit parfaitement horizontal de deux mètres de long. Le fauteuil est doté d’un matelas pneumatique pour régler le moelleux, d’un massage relaxant et d’un réglage lombaire. Le tout assorti d’un système de lumière d’ambiance aux reflets bleus.

FuIl flat-bed seat aussi chez British Airways depuis 2006, ainsi que chez Swiss International Airlines, qui dispose d’ailleurs de la même technologie pneumatique que son homologue belge. Chez British Airways, la décoration intérieure a été rafraîchie, avec un nouvel éclairage et une palette gris et bleu marine. Couettes épaisses, coussins damassés Osborne & Little et parois de confidentialité à commande électronique sont aussi disponibles.

La classe affaires d’Air France-KLM a quant à elle été rénovée en 2010, mais sans fuIl flat-bed seat. Dès 2014, la compagnie rééditera cet effort pour se placer « dans les plus confortables, avec un nouveau siège horizontal, en cours de conception pour un investissement de plusieurs centaines de millions d’euros », indique Air France.

Dans l’assiette : menus de chefs. La plupart des compagnies prennent en compte les interdits alimentaires propres à l’islam. Mais Qatar Airways et Emirates vont encore plus loin, en proposant des repas répondant à une quinzaine de « contraintes diététiques particulières si l’on prévient soixante-douze heures avant le départ ». Toutes les compagnies ou presque offrent le champagne et une carte des vins plus ou moins étoffée.

Swiss se distingue avec des vins sélectionnés par l’œnologue Chandra Kurt et des plats imaginés par des chefs issus de chaque canton suisse, renouvelés tous les trois mois. Air France-KLM offre le champagne même en classe éco, et un chef différent (Guy Martin, Joël Robuchon, Michel Roth…) élabore, tous les six mois, l’un des quatre plats de la classe affaires. Une pratique désormais imitée par British Airways. La plupart des transporteurs proposent également des buffets sucré-salé en libre-service pendant toute la durée du vol.

High-Tech : toujours connectés. Brussels Airlines s’enorgueillit de son écran tactile de 39 cm avec commande à distance et prise casque standard. En outre, un port USB pour recharger ses appareils, connecter son ordinateur ou regarder ses propres vidéos est disponible. Emirates propose quant à lui jusqu’à 1400 films – un record comparé à la centaine de British Airways ou même aux 900 de Qatar Airways. Les deux compagnies du Golfe permettent également, sur certains avions, d’émettre et de recevoir des appels téléphoniques, des e-mails et des SMS en vol. Un service en expérimentation dès cette année chez Air France-KLM, qui offrira aussi à terme « la transmission en direct démissions de télévision ». Autre particularité de la compagnie franco-néerlandaise : la mise à disposition d’une quinzaine de CD d’artistes africains.

Au sol : spa et massages. À Paris, Air France-KLM a mis sur pied une équipe spécialisée dans l’accueil des passagers africains. Ces clients bénéficient aussi d’une franchise bagage deux fois supérieure à la normale, tout comme chez Lufthansa. En outre, British Airways, Lufthansa et Air France-KLM préviennent les clients via leurs téléphones portables en cas de retard, de problème de bagages ou de changement de porte d’embarquement après enregistrement.

Désormais, la plupart des compagnies proposent des services de pré-enregistrement et d’accueil prioritaire de la classe affaires, qui bénéficie d’espaces réservés dans les aéroports de Francfort pour Lufthansa, Roissy- Charles-de-Gaulle pour Air France et Heathrow pour British Airways. Un spa est même en libre-service pour la clientèle d’affaires de la compagnie britannique, tandis que des massages sont proposés par Air France-KLM.

« En Afrique, notre ambition, c’est de tirer le meilleur parti des infrastructures existantes », indique-t-on chez Air France-KLM. À Port-Harcourt, au Nigeria, pendant les travaux de rénovation de l’aéroport, la compagnie française a ainsi converti des conteneurs en salles d’attente et d’enregistrement climatisées.

Brice Tahouk

———————————————–

Croissance à deux chiffres pour les jets d’affaires

Entreprises et gouvernements du continent ont de plus en plus recours à ces petits avions. Une aubaine pour les compagnies spécialisées.

Mercredi 30 janvier 2013. Un jet flambant neuf atterrit à I’aéroport Ndjili, à Kinshasa. À son bord, la direction de Vistalet. Objectif: présenter la compagnie et afficher sa nouvelle priorité, l’Afrique. Avec plus de 400 vols depuis et vers le continent l’an dernier, Vistajet croît rapidement. Depuis deux ans, l’entreprise affiche un chiffre d’affaires en hausse de 25%. « En 2013, nous devrions dépasser les 30% de croissance en Afrique », assure Ian Moore, son directeur commercial. Pas forcément de quoi inquiéter ses concurrents pour autant. « C’est un marché très attractif, avec un potentiel de croissance annuelle à deux chiffres », explique Florent Sériès, vice-président charter services de TAG Aviation Europe. Cette société a effectué 960 vols vers le continent en 2012, tandis que Netjets en a réalisé plus de 1000 (+12% en un an).

Haut de gamme. Moyennant 4500 à 7000 euros l’heure de vol sur des appareils de 7 à 17 places, seuls trois types de clients ont recours aux jets d’affaires : les dirigeants d’entreprises occidentales, les délégations gouvernementales et enfin, les industriels et hommes d’affaires africains. « L’Afrique a la particularité d’être divisée en trois marchés distincts: le Maghreb, l’Afrique subsaharienne et l’Afrique du Sud », détaille Clément Lauriot-Prevost, directeur associé de NetJets. Les règles d’accueil des jets d’affaires sont très variables selon les pays, et la demande est généralement proportionnelle à la vigueur de l’économie. Sans surprise, les jets desservent notamment les pays producteurs de pétrole. « Le Nigeria, le Gabon, l’Angola et le Congo ont le plus grand potentiel de croissance », détaille Clément Lauriot-Prevost.

Pour Florent Sériès, la prochaine étape serait d’installer une base sur le continent. « Nous étudions le sujet avec beaucoup d’intérêt et un peu d’appréhension, reconnait-il. Nous nous devons d’offrir un service haut de gamme, mais c’est difficile dans certains pays. » En cause, le manque d’infrastructures ou les lenteurs administratives. En attendant, TAG Aviation dessert tous les pays, sauf en cas de conflit : si la guerre fait généralement sombrer l’économie, elle fait également fuir les expatriés.

Brice Tahouk

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :