Archive for juin, 2013

3 juin 2013

Flash éco (Jeune Afrique n°2733 du 26/05/2013)

Maritime : Djibouti veut lancer sa compagnie

Alors que les trafics de transbordement représentent la majorité des volumes traités sur le port de Doraleh, les autorités portuaires, emmenées par leur président Aboubaker Omar Hadi, souhaitent créer d’ici à 2014 une compagnie maritime de cabotage desservant les côtes vers le sud jusqu’à Durban (Afrique du Sud), vers l’est jusqu’à l’Inde. Quatre porte-conteneurs battant pavillon djiboutien, d’une capacité de 3000 conteneurs chacun, assureraient la rotation depuis Doraleh. Ce serait la première fois que le pays disposerait de ses propres navires. L’un des principaux acteurs privés du pays, Houssein Mahamoud Robleh, patron du groupe Kamaj (tourisme, BTB sécurité), devrait être l’un des tout premiers contributeurs du projet dont le coût initial est estimé à 200 millions de dollars (environ 150 millions d’euros).

Bourse : au Kenya, tous les voyants sont au vert

Sur des marchés africains globalement bien orientés – à l’exception des Places d’Afrique du Nord -, la Bourse de Nairobi figure parmi les plus performantes, avec une progression d’environ 30 % depuis le début de l’année. Très peu de valeurs cotées affichent une baisse, la principale étant le groupe de distribution pétrolière KenolKobil, dont le cours a chuté lourdement en 2013. Du côté des résultats financiers, les nouvelles sont presque aussi positives. La principale capitalisation du marché, l’opérateur télécoms Safaricom, vient ainsi d’annoncer un bénéfice 2012-2013 en hausse de 38,9 %. La première banque du pays, Kenya Commercial Bank, a vu le sien augmenter de 11,1 %, premier fruit de sa restructuration.

Valeur en vue BAT Kenya.

Fort de son large portefeuille de produits, British American Tobacco Kenya (BATK) fonctionne comme une unité bien diversifiée servant de multiples segments de consommateurs et plusieurs marchés d’exportation. Au fil des ans, cela s’est traduit par une croissance stable des volumes de ventes, des taux d’utilisation des capacités de son usine satisfaisants, une flexibilité dans la tarification. La marque phare de BATK au Kenya, Sportif, bénéficie d’une part de marché de 45%. Les exportations se font sur 17 marchés subsahariens, les principaux étant la Somalie, Maurice, l’Ouganda et la Zambie. En 2011, les contrats de fabrication ont représenté 57% des volumes exportés. La feuille de tabac est principalement fournie par 5000 agriculteurs sous contrat. Toutefois, la législation, avec de nouvelles propositions de loi sur le contrôle du tabac, demeure une menace majeure tout en agissant comme une barrière pour de nouveaux entrants. En2012, le cours de l’action a grimpé de 100,4%, plaçant le titre en situation de légère survalorisation affirme Eric Musau, analyste chez Standard Investment Bank.

Publicités