Dan Serfaty fondateur de Viadeo : «La demande est venue d’un seul coup, on s’est dit c’est le continent de demain» (Les Afriques n°261 du 07/11/2013)

Dan Serfaty est un chef d’entreprise français, co-fondateur avec Thierry Lunati du réseau social professionnel Viadeo en 2004. Viadeo renforce son positionnement local en faisant du Maroc son hub régional pour l’Afrique.

Les Afriques (LA) : Aujourd’hui, l’Afrique comporte seulement 3 millions membres de Viadeo, comment comptez-vous amplifier votre plate-forme africaine?

Dan Serfaty (DS) : En Afrique on va passer essentiellement par trois étapes. La première est le développement de plusieurs partenariats locaux. A ce titre, notre partenariat avec l’Agence marocaine de Promotion de l’Emploi et des Compétences (Anapec), est modèle qu’on va essayer d’appliquer dans d’autres pays avec notamment les grandes universités, et les organismes territoriaux de formation. La deuxième étape s’intéresse au produit. On a, en effet, entamé ce volet par la traduction en arabe de notre plate-forme, ce genre d’adaptation de produit si on peut le dire continuera avec la création de fonctionnalités spécifiques au continent. De cette manière qu’on va se différencier et qu’on réussira à amener un vrai service qui répondra aux besoins locaux. La troisième étape porte sur la communication et la vulgarisation de nos services. C’est-à-dire qu’aujourd’hui plusieurs personnes en Afrique, quand vous leur dites réseau social professionnel, ils répondent : «à quoi ça sert ?». Donc la communication et la sensibilisation va avec notre projet de croissance.

LA : Quels seront vos partenaires en Afrique?

DS : Des partenaires locaux possibles sont les universités, les associations professionnelles, il faut dire que nos partenaires seront variés selon le pays. Clairement, on veut faire des partenariats avec les grandes universités en Afrique, avec les associations des anciens élèves de ces universités, les associations d’étudiants de ces universités, pour que très tôt les gens comprennent que le réseau social professionnel est un outil essentiel. Ainsi, on ciblera également, les associations professionnelles par industrie, par exemple l’association des professionnels du marketing au Maroc, ou de la finance à Dakar, là encore on peut donner des outils qui vont leurs permettre de communiquer et d’agir et d’interagir de manière plus efficace. Les chambres de commerce seront aussi nos partenaires.

LA : Quelle seront les premières zones à cibler?

DS : Toute la zone Afrique francophone. Le pays qui nous intéresse le plus en dehors de la zone francophone c’est l’Egypte. Mais compte tenu des problèmes actuels on va reporter notre plan là-dessus. Le deuxième pays qui nous semble, extrêmement, important c’est le Nigeria. Taille de pays, croissance, pénétration d’internet.

LA : A combien se chiffre le budget de votre expansion en Afrique?

DS : L’Afrique globalement représente en termes d’investissement pas moins de 15 à 20% de nos investissements.

LA : Comment s’est faite l’implantation en Afrique, à travers votre bureau à Casablanca?

DS : C’était le résultat d’une attraction naturelle. C’est-à-dire on avait rien fait et l’Afrique à commencer à décoller très fort. La demande est venue d’un seul coup, on s’est dit c’est le continent de demain.

Propos recueillis par Sanae Taleb

—————————————————–

L’Afrique, véritable potentiel de croissance pour Viadeo. Fort de ses 167 millions d’internautes (Internet World Stats, 2013), l’Afrique représente une fantastique opportunité de développement et c’est pourquoi Viadeo décide d’y renforcer durablement sa présence en déployant son hub africain à Casablanca au Maroc. Afin de faciliter sa démarche, le Groupe adopte une approche régionale en donnant la priorité aux marchés francophones : le Maghreb, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale. A ce jour, Viadeo compte 3 millions de membres en Afrique et son développement connaît une croissance exceptionnelle de jour en jour. En moins d’un an, le nombre de membres Viadeo Maroc a été multiplié par deux, passant de 500 000 à un million. Une croissance prometteuse permettant de consolider le positionnement de Viadeo sur le continent africain et de renforcer ses effectifs centralisés désormais à Casablanca. Viadeo souhaite répondre aux demandes et exigences du marché et ce, en proposant l’accessibilité de sa plateforme en langue arabe. Avec un positionnement de précurseur dans les pays émergents, il renforce ainsi sa stratégie multi-locale visant à répondre et à s’adapter aux spécificités culturelles des marchés. Une stratégie également mise en vigueur lors de la signature de partenariats avec des entreprises, associations et organisations locales, telles que l’Anapec, s’inscrivant dans la volonté commune de renforcer l’employabilité des jeunes en Afrique francophone.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :